Casque VR

Le casque VR: la nouveauté qui s’est fait désirer

Lorsque les jeux vidéo sont annoncés à la vente, les fans et convertis s’en frottent les mains. Parfois allant jusqu’à réserver un jeu plusieurs mois avant sa sortie, les passionnés du virtuel sont de plus en plus nombreux, en attestent les applications mobiles qui se multiplient et touchent de plus en plus de profils de joueurs.

Aussi, les techniques et qualités sont poussées chaque année plus loin, aux dépens parfois du gameplay, qui évolue peu. Pourtant, 2016 est l’année de la très attendue sortie du casque de réalité virtuelle, déjà bien connu des passionnés du jeu vidéo.

Un parcours semé d’embuches

Si l’on pense que la réalité virtuelle est le fruit de l’innovation des dernières années, en réalité, cet espoir est visé depuis bien plus longtemps. En effet, l’immersion est l’un des facteurs les plus vendeurs de l’industrie du divertissement virtuel. Si l’on a pu croire pendant quelques années que les jeux vidéo avaient une forte influence sur la santé mentale des utilisateurs, c’est avant tout de par le fort potentiel de ce média à générer chez l’utilisateur un sentiment d’appartenance et d’identification personnelle développé.

Ainsi, en milieu des années 90, Nintendo, alors leader incontestable du monde du jeu vidéo tente de proposer à ses fans le Virtual Boy. Casque de réalité virtuelle au fort potentiel, ce produit a été l’annonce du déclin de la marque nippone. En effet, l’objet est alors trop lourd et sa technologie trop encombrante, ce qui entraine de nombreuses plaintes des utilisateurs, qui subissent de violents maux de tête, ou douleurs cervicales. Il faudra ainsi attendre quelque vingt années pour enfin trouver le juste équilibre entre technologie et plaisir d’utilisation… Les grands noms du jeu vidéo sont loin de rester insensible à ce saut vers l’avenir !

Quel avenir pour la Réalité Virtuelle ?

Si l’univers du cinéma nous a déjà proposé une belle série d’innovations potentielles pour le monde du jeu vidéo, de Star Wars : Un nouvel Espoir (1977) de Georges Lucas à Her (2013) de Spike Jonze, les propositions concernent toujours la réalité virtuelle, ainsi que la réalité augmentée. Si ces suppositions ont le monde digital à vivre en commun, ce n’est pas sans raison. En effet, les passionnés des jeux vidéo ont tous l’espoir d’un jour pouvoir « visiter » les mondes fantaisistes de leurs jeux préférés. Ainsi, les limites semblent repoussées chaque jour plus loin, et les jeux sont de plus en plus immersifs et de mieux en mieux faits. Un véritable tournant dans le monde du divertissement de salon, qui entraine une refonte totale des gameplay et des utilisations, ce qui ne sera pas pour déplaire. Et si le jeu vidéo continue d’évoluer, il ne serait alors pas étonnant de le voir de plus en plus s’introduire dans notre quotidien, pour devenir tour à tour compagnon de vie (Intelligence artificielle de type Siri chez Apple) assistant de tâches (GPS de plus en plus autonomes), ou encore professeur ou coach sportif (Wii-fit et autres volets du genre). Un bel avenir donc, à garder à l’œil dira-t-on !